L’inceste est la transgression de l’interdit d’une relation sexuelle entre des individus dont les degrés de parenté est proche. La psychanalyse donne une place particulière à l’interdit fondamental du lien de jouissance à la mère.
L’interdit de l’inceste est le principe fondateur du complexe d’Oedipe selon S. Freud. L’ambiance incestueuse est un ensemble de situations mal définies et diffuses (insinuations, plaisanteries sur thème sexuel, non-dits, effleurements, regards, promiscuité non nécessaire par exemple) provoquées consciemment ou non par un individu de la famille et qui font violence au vécu de l »enfant. C’est à dire que l’enfant est agressé au niveau psychique, et les conséquences peuvent être graves pour son évolution psychologique. Ces situations n’impliquent pas forcément de rapports sexuels effectifs ou de contacts charnels entre les personnes mais elles mettent l’enfant mal à l’aise et peuvent lui laisser une empreinte traumatique au même titre qu »une relation sexuelle forcée. C’est à dire qu’il n »est pas nécessaire qu’il y ait de relations sexuelles ou d »attouchements sexuels pour qu’il y ait ambiance incestueuse et  vraie agression et souffrance de l’enfant.
En ce sens, on peut considérer que l’affect (l’émotion) attaché au vécu de l’enfant est un des éléments fondamentaux pour son évolution psychique ultérieure.

Le traumatisme est d’autant plus complexe lorsque l’agresseur est une personne proche de l’enfant et lorsque son statut (père, mère, grands parents, fratrie, oncle..etc) implique une dépendance. CIGAP.org reste à votre disposition gratuitement pour tous renseignements sur le sujet.