C’est un terme qui, dans le registre psychanalytique désigne ce qui, « dans » l’individu, a le pouvoir de répondre. La réponse n’est pas une réaction.
Elle implique: une structure langagière, la possibilité d’échapper à toute détermination dans un acte. C’est pourquoi, le sujet équivaut à ce qui est non seulement différent d’un individu à un autre, mais aussi à ce qui se dérobe au savoir de l’individu sur lui même. (Marie Jean Sauret).
La « réponse » n’est pas une réaction: C’est ce point qui est particulièrement important et qui devrait être pris en considération dans les critères de l’évolution du patient dans une psychothérapie.
C’est le cas des psychothérapies à orientation analytique et, évidemment d’une psychanalyse.