L’individu (enfant ou adulte) s’invente une nouvelle filiation (de nouveaux parents idéaux) et une nouvelle histoire de vie en opposition à sa vie réelle qui ne le satisfait pas. Il s’agit pour l’adolescent ou l’adulte de faire le deuil des imagos parentales. L’élaboration de cette construction psychique pointe souvent un double processus: L’un régressif (retrouver les relations sécurisantes parentales vécues pendant l’enfance) et l’autre progressif (accepter et assumer les sentiments paradoxaux envers les parents comme l’envie, la rivalité…)