FORMATION RÉACTIONNELLE

Terme utilisé pour la première fois par S. Freud en 1903.
Il s’agit de lutter contre des représentations psychiques pénibles en les remplaçant par un contre-symptôme (un symptôme contraire à celui qui serait plus en adéquation avec la représentation).

Ce symptôme à l’envers devient alors un trait de caractère du sujet (de la personne). Ces formations réactionnelles prennent valeurs symptomatiques lorsqu’elles deviennent rigides, compulsionnelles.

Par exemple, on suppose qu’un individu a une attirance inconsciente envers une autre personne de culture, ou de religion différente, ou encore d’une certaine orientation sexuelle. Ne pouvant pas assumer cette attirance, considérée comme déviante soit au sein de sa communauté, soit par rapport à une morale acquise, il pourra montrer de la peur, de l’agressivité et une haine forcenée envers la communauté de cet « autre » différent, même si inconsciemment il reste attiré par lui.

Ce comportement est une formation réactionnelle par rapport à une attirance inconsciente et refoulée.

Nous contacter pour information : (Cliquez ici)

2017-05-02T09:44:29+00:00