Selon le Dr Ludwig Fineltain (psychiatre et psychanalyste), on observe ce syndrome relativement célèbre en Polynésie et dans toute l’Asie du Sud-Est. Il semblerait spécifique au milieu ethnoculturel.

Il s’agit d’un état d’exaltation émotionnelle pouvant conduire à des courses effrénées mais aussi avec certaines tendances impulsives au crime.Il peut prendre la forme d’un raptus anxieux, d’un état de fureur surtout, avec déambulation et agressivité massive.

On dit alors « Il fait son Amok ».
Il est, pour le moment, difficile de préciser s’il s’agit d’un raptus anxieux névrotique ou d’une manifestation de la décompensation psychotique proche de la bouffée confuso-délirante.