Ce terme désigne tout acte par lequel des souffrances aiguës, physiques ou psychologiques, sont volontairement infligées à une personne. En temps de guerre, la torture est un crime de guerre (exemple: le viol généralisé). La torture et les autres « peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants » sont interdits par différents traités internationaux dont la Déclaration universelle des droits de l »homme. De plus, en 1984, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une Convention contre la torture.