Il s’agit de la règle fondamentale de la technique analytique qui propose au patient d’exprimer verbalement, au fur et à mesure, toutes les pensées qui lui viennent à l’esprit sans aucun jugement ou interdiction volontaire de sa part, même si elles lui semblent stupides, insignifiantes, désagréables. Cette règle fut expérimentée d’abord par S. Freud et poursuivie (évidemment par les psychanalystes) par la majorité des psychothérapeutes. L’intérêt de cette méthode est au niveau du travail effectif du binôme patient/psychothérapeute ou psychanalyste sur ce matériel ainsi fourni. La première étape étant que le patient entende ce qu’il dit. Voir aussi « psychanalyste », « psychologue », « psychothérapeute » dans le lexique.