L’attachement est le lien particulier unissant l’enfant à  la figure maternelle.  En fait, il s’agit de la personne significative et stable que l’enfant choisit à  sa naissance, en fonction des réponses adéquates qu’elle donne à ses besoins biologiques (nourriture, chaleur, implication tendresse). Le plus souvent c’est la mère biologique qui tient ce rôle.
Néanmoins, dans certains cas de maladie mentale de la mère, de son désintérêt ou son absence, ce rôle peut être tenu par une autre personne, de sexe féminin ou masculin (la grand mère, un grand frère…) – J Bowlby (1958) propose ce terme pour distinguer sa théorie de celle de Freud basée sur les pulsions.
Il existe plusieurs modèles d’attachement qui seraient associés à  la manière plus ou moins appropriée, rapide et affectueuse avec laquelle l’adulte aurait répondu aux signaux de détresse du bébé (Ainsworth 1978).