Ce terme est traduit en anglais par border-line. Il met en évidence un tableau clinique n’appartenant ni à une lignée psychotique, ni à une lignée névrotique classique.
Selon J. Bergeret, cet état reste dans une situation juste « aménagée » mais non structurellement « fixée », ce qui est un point particulièrement important lors des objectifs fixés dans le cadre des psychothérapies avec les patients (et leurs familles).
C’est une des maladies du narcissisme.