Il s’agit d’une maladie mentale caractérisée par des crises fréquentes de prises importantes et exagérées d’aliments. Des périodes boulimiques peuvent alterner avec des périodes anorexiques.

D’un point de vue psychopathologique, il semble nécessaire de prendre en compte les rapports entre l’usage toxico-maniaque de la nourriture et la recherche de la faim (B.Brusset).